Ma ville chérie à moi

En surfant sur le site web de la ville de Montréal, je redécouvre à chaque fois des activités et des trucs à faire dans mon quartier, et de l’information générale sur quoi faire à Montréal, des notions d’urbanisme, d’architecture, des visites à faire, etc… À chaque fois, je m’étonne de voir cette grande ville regorgeant de diversité, de vie culturelle et sociale comme nulle part aileurs…Oh, on a beau chialer souvent sur notre belle ville, mais reste que Montréal est un exemple de ville parfait en Amérique du Nord o๠deux grandes communautés, anglophone et francophone, ont réussis à cohabiter ensemble et à former une ville des plus intéressante, tant sur le point culturel que sur l’urbanisme ou la politique et l’engagement municipale.

Ayant suivi, pour quelques temps avant de devoir l’abandonner, mon cours de politique urbaine des grandes villes nord-américaines, j’ai adorée que la prof a mis Montréal parmi les grandes villes influentes du continent. Elle en a visité beaucoup, mais son choix de cités/métropoles qui marquent notre continent dont elle a voulu nous parlé m’a fait réalisé encore plus que nous vivons dans une belle ville. C’est sà»r que comparé à Chicago ou Boston, ou même Vancouver, nous sommes une petite ville, mais le fait que nous soyons très cosmopolite, et que notre vie sociale et culturelle est très diversifiée, nous a permis de nous classer parmi les meilleures villes o๠vivre en Amérique du Nord.

Depuis que je suis toute petite que je marche dans ma ville, que je cherche à y connaà®tre ses moindres coins sombres, ses moindres secrets. J’aime visiter les différents quartiers, et vu que ça fait longtemps que je marche dans ma ville, j’ai pu voir certains coins de rue évoluer avec le temps, changer de facade, de fonction, ou même être carrément détruit. C’est assez intéressant quand je marche, par exemple, dans le quartier de Westmount, et que je puisse me rappeller que y’a 10 ans, un terrain vide était là  o๠maintenant une énorme maison a été construite. J’aime ma ville, est-ce que ça parait?

D’o๠peut-être la raison de mes Chroniques du Voyeurisme. Je veux montrer à tous que Montréal est une belle ville, pleine de vie. Qu’elle a sa raison d’être sur le palmarès des meilleures villes de l’Amérique du Nord.

Oh, c’est sà»r, beaucoup de choses pourraient être encore améliorer. Je le sais. D’o๠peut-être mon intérêt, un jour, de m’impliquer dans la politique municipale, ou du moins, dans la vie communautaire de mon quartier. Il y a encore beaucoup de choses à faire, et c’est tellement un aspect que les gens semblent oublier de prendre soin. On ne parle que de la politique fédérale ou provinciale, mais la vie politique municipale, elle existe, elle! Elle a quand même de besoin que l’on s’en préoccupe, et plus, même, que celle de haut niveau. On vit dans ces quartiers, dans cette ville, me semble qu’il serait du moins de notre devoir de s’y intéresser un peu plus. Et ce n’est pas juste pour la grande ville de Montréal, mais Québec aussi, et les petites villes comme Sherbrooke, Chicoutimi, etc…Je crois que peu importe dans quelle ville je serais, j’en viendrais un moment donné à vouloir m’impliquer dans sa vie communautaire, peut-être même politique.

Ce serait drà´le, devenir un jour Mairesse de Montréal…bon, laissez-moi rêver quelques instants, ensuite je retournerai à mes lectures!