S’empêcher de s’exprimer parce que…

Ça fait drà´le de lire sur un autre blog le genre de péripétie dont je voulais justement discuter un peu aujourd’hui. La censure de nos mots et pensées sur nos propres blogs, sous peur de se faire attaquer en retour.

L’idée d’un blog, en soi, n’est-il pas de justement pouvoir se libérer de notre personnage et de notre identité publics pour ainsi rentrer dans l’anonymat, pour pouvoir déblatérer tout ce que l’on a sur le coeur, nos rages, nos colères, nos passions, nos angoisses…? N’est-ce pas notre hâvre de paix à tous et chacun, o๠on est libre de dire et écrire ce qui nous passe par la tête et de se foutre que d’autres n’ont pas la même avis que soi, ou sont choqués de nso propos. C’est certain que quelque par dans la société, il y aura quelqu’un qui n’aura pas la même avis,mais est-ce une raison pour tenter d’aller ainsi attaquer la personne qui a écrit, sur son blog, ce qui lui plaà®t et lui tente? Si la personne a envie de dire que tel ou tel situation l’enrage, ou qu’une personne dans son environnement lui cause des problèmes, pourquoi devrait-elle tout garder cela à l’intérieur? Son blog est son journal, son lieu à elle, pourquoi devrait-on ainsi l’empêcher de s’exprimer? Si la personne offusquée n’aime pas ce qui est écrit, elle n’a qu’à  ne pas le lire.

C’est sà»r qu’il y a certaines limites à ne jamais franchir. Par exemple, on ne peut pas souhaiter la mort de quelqu’un. Big no no! On ne peut pas non plus divulguer des informations très personnelles sur la personne qui nous frustre, ou son nom. Ça peut tellement causer plein de problèmes, et éthiquement, moi ça me cause problème.

Aors, o๠est la limite dans l’éthique du blogueur? Parce que c’est de cela que l’on devrait discuter, ici. Un code éthique du blogueur. qui permettrait ainsi de pouvoir continuer à discuter, à parler, à se défouler dans chacun de nos intimités, sans avoir constamment des gens qui veulent notre peau simplement parce que notre opinion est différente d’eux. Me semble que c’est ça qui manque, au monde de la blogosphère. Un code d’éthique qui permettrait le laissez-vivre et un certain laissez-faire aussi dans le respect de soi et des autres.

Mon avis, seulement.