0

Nuit de la Philo 2009 – recap

  

Je sais, je sais. Je suis quasiment un mois en retard pour ma critique, mais mieux vaut tard que jamais!

J’ai passé une agréable nuit à l’UQAM dans le cadre de la Nuit de la Philo le 21 mars dernier. Lorien m’y a accompagné, et tout les deux étions prêts: nous avions des cousins et des couvertures pour survivre à notre nuit. Et bien que j’avais mon laptop et que j’aurais voulu faire un live blogging, je n’aurais pas pu à cause du manque d’accès wifi pour le grand public. Grande déception pour ma part, mais bon, j’ai survécu sans mon ordi.

  • Israà«l peut-il être sioniste et démocratique? de D. Kosseim et R. Antonius : notre première conférence, et pas un sujet léger non plus. Un questionnement sur la construction de l’état Israà«lien au courant de la 2e moitié du XXe siècle, de ses batailles avec l’état Palestinien; de sa recherche d’identité suite à la 2e guerre mondiale, la Shoah, la création d’une nation, les mythes de la nation hébreuse versus la nation Israà«lienne; de la discussion sur la démocratisation d’Israà«l ou non. Hyper intéressant, et pile dans mon domaine de recherche en histoire. Quand je reconnais le 2/3 des noms mentionnés, je peux assumer que j’ai beaucoup lu sur le sujet.
  • Le zapartisme est un humanisme mais en plus drà´le Héé oui, les Zapartistes donnaient un spectacle cette soirée-là . Une chance que Fred Harper et sa douce nous avaient garder des places prêt de la scène, car nous aurions été loin derrière dans la salle. Plusieurs sketchs étaient des reprises de leur répertoire (le Cube d’Uranium, la Grande Messe du Conseil du Patronat…), mais c’est toujours un plaisir les réentendre. J’ai rit à en pleurer! Et c’était une belle claque dans la face pour la conscientisation aux problèmes de la société actuelle. Ils ont des grosses couilles, les Zaps, pour leur humour noir, décapant et politiquement incorrect, et je les adore!
  • Match d’improvisation Ça faisait longtemps que je n’en avais pas vu un. Les étudiants de l’UQAM s’affrontaient sur pleins de sujest à saveurs philosophiques, mais nous avons entrecouper notre écoute du match par une autre conférence (qui nous intéressait un peu plus).
  • Pourquoi suis-je anticapitaliste, surtout en temps de crise de Martin Petit (non, pas l’humoriste mais un prof d’économie de l’UQAM en kilt, il rock autant) J’avais vu sa 1ère partie il y a deux ans, et ce coup-ci, il résumait l’historique de la crise actuelle, et des grandes crises de par le passé. En nous présentant ces diverses crises, leur causes et leurs effets, il nous expliquait par le fait même pourquoi il était anticapitaliste. C’était géniale
  • La crise économique: dérive d’un système instable dde P. Langlois. Présentation du sujet de maà®trise d’un finissant en science politique, ça a finit en discussion sur les pourquois de la crise, en entrant réellement dans les détails. J’ai finalement compris – à ce moment-là  – comment la crise financière est arrivée, et pourquoi, mais si vous me le redemandiez maintenant, je serais incapable de m’en rappeller. Comme quoi déjà  là , à 1h30 du matin, mon cerveau carburait à fond à la caféine et que ma mémoire commençait déjà  à me faire défaut. On a eu le malheur d’assiter à un black out du conférencier (qui semblait perdu dans ses notes et avait de la misère à continuer son sujet), mais la gentille foule qu’on est l’a aidée en tournant le tout en discussion. C’était vraiment intéressant.
  • L’organisation mettait à la disposition des gens un endroit o๠s’endormir sur des tapis de gymnase. On a profité d’une bonne demie-heure de repos, Lorien et moi, avant de terminer notre nuit avec deux autres conférences de connaissances à moi.
  • Orwell, anarchiste tory d’éric Martin. Petit tour de la pensée politico-philosophique de George Orwell basé sur une étude des grands écrits de sa vie. Intéressant (un tory anarchiste, ça se peut réellement???), mais encore là , la fatigue m’emportait par moment (il était à 5h du matin). Et j’avoue avoir trouvé la conférence courte (30 minutes environ, alors que ça disait 1h30 sur le pamphlet).
  • Chuck Norris et Steven Seagal contre la philosphie de Bertrand Schepper-Valiquette et Raphaà«l Crevier. LA conférence à laquelle Lorien et moi étions tout spécialement venu pour. En plus que le p’tit frère la donnait, le sujet nous avait particulièrement intrigué. J’ai pas besoin de vous dire que c’était une excellente conférence et qu’on a pleuré de rire, sans compter qu’avec la fatigue d’être rester debout toute la nuit, nous étions tous d’excellente humeur dans la salle! Une belle analyste de la création du mythe du super-homme américain dans la filmographie des années 80-90, et de son contraste avec la philosophie, l’humanisme, le regard du monde, etc. C’est étonnant de voir, après tant d’années o๠Bert m’a souvent cassé les oreilles avec son Steven Seagal, qu’il puisse en parler dans le cadre d’une conférence dite politico-culturel-philosophique. Bravo Bert, t’as réussit à rendre Steven Seagal comme sujet d’étude universitaire :P
0

Any book to read?

  

I’m looking for books to read. Fiction.

As everything I am reading these days are tech-related or geekish, I’m searching for new stories, fantasy, sci-fi…or just historical/none-fiction-none-related-to-techie-stuffs book.

Any suggestion, people?

0

Derniers updates sur moi

  

Quel beau week-end de trois jours, à part qu’à  chaque matin, mon chat hyperactif Sirius aime bien aller griffer sous notre lit, courrir partout dans la maison, miauler comme un débile et écoeurer les autres chats…à  7h AM! Grrrrrrrrr….Sans compter que ce matin, ce fut le bonus: le vomi partout. Mes 4 chats me donnent une bonne impression/pratique de ce que c’est que d’être mère, et ça me tente absolument pas. Mais bon, je vais survivre. Avec des cernes et de la fatigue et un caractère chiant, mais je vais survivre :P

J’ai été voir La charge de l’orignal epormyable la semaine dernière au TNM. Soir de dernière en plus, donc intensité dans le jeu des acteurs. Ils se sont donnés à fond pour cette dernière. Mise en scène grise et froide, pour aller avec le texte. Autant Le Retour m’avait choquée, autant cette pièce m’a juste perdue. Je n’ai tout simplement pas comprit. était-ce une hallucination psychologique? était-ce réelle? Je me suis laissée emportée par l’histoire malgré mon questionnement, mais j’en suis sortie perdue.  L’histoire d’un homme, Mycroft Mixeudeim, ’emprisonné’ par 4 psychoanalystes fous et dépravés, qui se servent de lui comme cobaye dans des  jeux tordus. L’histoire d’un homme qui se brise, mais qui tente de sortir de sa prison en chargeant dans des portes, en les brisant. Je cherche encore quoi dire de plus, mais j’en suis incapable: j’en suis encore à me demander si j’ai aimé ou non.

Sinon, petit retour rapide sur le YulBlog d’avril. Lancement des tomes II des Chronicles d’une mère indigne et d’Un taxi la nuit (que j’ai terminé en une soirée chacun), j’ai revu brièvement Scrogn. Même le Lapin s’est déplacé à ce Yul. Mon ancien prof de cégep, Philippe Bonneau, s’est aussi présenté, mais vu la petitesse de la foule, il n’a pas eu une bonne impression de ce que s’était un Yulblog. Oh well. On verra au prochain s’il y aura foule (ce dont je doute). Par contre, j’ai eu une bonne discussion avec mon ancien prof sur la diffusion du contenu personnel sur Internet, et je partagerai ces réflexions que j’ai eu suite à cette discussion dans un autre billet.

0

  

Quand une université a son site en mode de grève…c’est qu’elle fait trop souvent la grève!

Je taquine mes amis uqamiens, mais la remarque était drà´le, je me devais de l’écrire.

0

Ilhan Karabacak, mon danseur fétiche

  

Je ne sais plus pourquoi ce soir je me suis mise à chercher ce qu’il était advenu du danseur de baladi, Ilhan Karabacak, que j’avais vu dans le show Hurrem Sultan lors du Festival du monde arabe de Montréal en 2005. Je suis tombé sur son site web et sur un vidéo qui montre ses prouesses musculaire baladiennes. Je n’en reviens toujours pas de ce que j’ai vu lors de ce spectacle. Si vous regardez le vidéo ci-dessous, vous verrez des bouts du spectacle à partir de la 3e minute!

J’ai vu sur son site qu’il était à travailler avec le Cirque du Soleil sur un projet. C’est bien la 1ère fois que je vais me jeter sur des billets du Cirque dès que ce show est en ville!

Et je suis jalouse de ces mouvements de la mort! J’aimerais beaucoup faire comme lui, mais j’avoue que je décourage devant les années d’entraà®nement que ça me prendrait…paresseuse que je suis, va!

0

Parce que ça sent le printemps dehors, j’étais justement dehors!

  

Deux semaines que je vous délaisse, quel honte! Je sais, je sais, pas même un petit lien en partage, mais je me sentais Blah! Comme la nature a l’extérieur de la maison, on dirait bien: gris, brun, slush et bouette partout. Bref, j’avais peu à dire. Ou si, beaucoup. Mais par le temps que j’arrivais à l’ordi, l’envie d’écrire était partie. Pouf! Envolé. Ça arrive, j’imagine…

J’ai décidé de redevenir normale pour un temps. Après la révolte capillaire o๠j’ai dà» passé par tout l’arc-en-ciel (sauf le bleu, mais je refuse de le porter à cause des couleurs du logo de la job), je sentais que je pouvais revenir à une couleur décente, normale. Mots plates s’il n’en est que ces deux-là , mais je me sens assez calme intérieurement pour revenir au brun moyen qui orne désormais ma tête. Par contre, j’ai assez aimé le vert dans mes cheveux pour qu’il revienne, c’est sà»r (au plus grand malheur de ma mère). Mais trève de discussion avec mes cheveux rebelles.

Ce soir, petite fondue bourguignonne: cadeau de fête en retard de ma mère, et aussi souper de fête de ma grand-mère. Nous sommes jeune dans ma famille: ma mère a 46 ans, et ma grand-mère, 64 ce mardi (elle est même plus jeune que le père de Darling :P ). Et demain soir, un autre souper de fête en retard, avec Mini-Francys, qui est maintenant rendu dans Saint-Henri avec sa douce. Beau week-end rempli de souper en perspective. J’aime ça!

J’ai sauté de joie en arrivant à la maison hier: mes livres que j’avais commandé sur Amazon étaient arrivés. 4 livres commandé ce dernier lundi, dont un qui me semble prometteur: Beginning iPhone Development: Exploring the iPhone SDK. Je vais enfin mettre la main dans les langages Apple! Il y aura ensuite Cocoa, mais pour le moment, j’ai assez de job avec ces bouquins (les 3 autres sont des livres de Javascript et DOM-scripting). J’ai déjà  un line-up pour mon livre sur iPhone development, à commencer par zeBigBoss, qui a tenté d’user de ces droits de boss pour être le premier sur la liste. Nice try, Carl! :P

Sinon, YulBlog cette semaine, avec un bonus: le lancement des livres d’Un taxi la nuit II et des Chroniques d’une mère indigne II juste avant. Je serai aux deux événements, car j’ai réussi à déplacer mon billet pour la pièce de théâtre La charge de l’orignal épormyable au TNM. J’ai peur de voir cette pièce-là  d’ailleurs. Du Claude Gauvreau, c’est comme recevoir un coup de poing dans la face sans trop savoir pourquoi. Bref, c’est hard, intense et un peu mélangeant pour le cerveau.

Je vous reviendrez avec mon billet sur la Nuit de la Philo 2009 à l’UQAM quelque part ce week-end.