0

Chroniques du Voyeurisme – Les ruelles de Montréal

  

Alors, pour une première marche sous le thème ‘Chroniques du Voyeurisme’, Lorien et moi sommes allés marcher jeudi soir dernier, laissant nos pieds nous trimbaler là  o๠ils semblaient vouloir nous mener, c’est à dire nulle part. Une longue soirée à laisser nos yeux aller dans l’intérieur des humbles demeures des Montréalais, à espionner ces petits bouts de parcelle de vie de tous les jours…

———-

Il y a une belle ‘track’ de chemin de fer qui sépare le Plateau- Mile Ends des quartiers plus au nord (Villeray, Petite-Patrie, Rosemont…). Nous y avons marcher quelques mètres, entre Saint-Laurent et Avenue du Parc, pour ensuite nous faufiler vers le haut du quartier Mile Ends, rue Van Horne.  Vraiment, c’est fou les petites terrasses, ‘cours’ et balconnades que les travailleurs ont confectionnés pour leur pause tout le long du chemin de fer… de vrai petits oasis de relaxation…quand il n’y a pas de train qui passe, on s’entend.

———-

Nous avons décider de changer un peu notre routine de marche. Les ruelles, on n’en avait jamais visiter auparavant (bon, Lorien n’en avait jamais visiter). Et bien, il y a plus de vie derrière, dans les cuisines, qu’à  l’avant, dans les salons et les autres pièces. Plus de lumières, plus de chaleur, plus de vie sur les balcons qui donnent sur la ruelle… Plus humain, en quelque sorte. On voit les gens manger, regarder la télé, être avec leurs amis ou leurs enfants, cuisiner, étudier, lire…Les cuisines sont sensiblement pareilles, d’une maison à l’autre, mais c’est toujours intéressant de voir comment les gens évoluent dans cette pièce principale qui semble régir la vie personnelle des Québécois, toute ethnie confondue.

Et comme je disais, les ruelles, c’est plus près de l’image de l’humain: ça pue, c’est sale, c’est coloré (plein de graffitis), mais c’est plein de vie et ça bouge.

———-

Nous avons ‘switché’ à la rue normale sur Jeanne-Mance, dans Mile Ends, pour ensuite aller dans le chic Outremont (au niveau de la rue Fairmount). C’est fou ce que les gens vont dépenser en temps et énergie pour embellir leur devant de maison, mais souvent, ils vont oublier leur cour arrière et la ruelle. Me semble que moi, c’est surtout ma cour que j’aménagerais comme un beau petit jardin, vu que j’y passerais le plus de temps possible à cette endroit, ou sinon avoir une vue splendide de ma cuisine…m’enfin!

———-

Une entrée de maison qui a une lumière rouge et des murs rouges, ça fait très ‘Red Light district’. Je me sentirais comme si j’allais dans un bordel et dans un mood horny.

———-

Les quartiers étudiants sont les endroits qui débordent de vie le plus et que Lorien et moi aimont le plus nous promener dedans. Le McGill ghetto nous a souvent donné, par le passé, des vues impressionnantes sur des design d’appartements assez ingénieux, o๠les étudiants ont réussis à se créer un petit univers tout cute et design, et très confortable. Sans compter les nombreuses caisses de bières et bouteilles de fort qui traà®nent partout dans leur appart, indiquant leur vie sociale très active hors de la vie académique.

———-

Une chose que j’aime beaucoup regarder et qui me fait souvent baver quand je passe devant les maisons: les murs remplis de bibliothèques et d’étagères! J’aime beaucoup les livres, et j’aime beaucoup zieuter les bibliothèques chez les gens, histoire de voir leurs intérêts dans la vie. Ça me laisse entrevoir souvent une parcelle de la personnalité d’une personne que souvent elle ne m’aura pas décrite ou présentée, et ça me permet de connaà®tre un peu mieux cette personne. Ça me permet d’embarquer dans son univers à elle beaucoup plus rapidement, et facilement.

Bref, voir des murs remplis de livres et babioles qui façonnent la vie de ces gens, ça me plaà®t.

Alors, laissez vos stores ouverts, peut-être que je passerai devant votre maison un jour et je pourrai ainsi baver devant votre collection de livres qui va me faire baver!

0

Vive la programmation web…

  

Voila longtemps que je n’avais pas mis mon nez dans la programmation JavaScript, et disons que mon livre sur AJAX (lien vers le livre) est en train de m’y remettre les deux pieds dedans, solide!
Autant qu’au cégep, durant mon cours de multimédia, je détestais la programmation, surtout le JavaScript; autant maintenant j’adore en faire. J’imagine que le fait que j’ai réappris à coder toute seule, par moi-même, sans avoir un professeur incompétent pour m’empêcher de comprendre un langage informatique que lui-même ne comprenait pas, je réapprend à aimer cette partie de mon domaine qui me semblait fastidieuse et ardue, et dont je ne voulais pas faire comme job, en partie ou en totalité, à la sortie de mon diplà´me collégial.

À date, ce que je comprends de Ajax, c’est que ca va me faciliter la vie comme programmeuse web. J’aime bien le fait de moins programmer, je peux ainsi mieux me concentrer sur l’optimisation du design et l’infographie web. Toujours plaisant.

Après JavaScript et AJAX, je vais devoir me remettre dans ActionScript (pour Flash) . Ça, c’est moins le fun :S

0

Google, I Love You!

  

Je suis vendue à Google!

Je l’admets, tout ce que j’ai est sur Google et j’en suis une grande consommatrice: GMail, GTalk, Google docs and spreadsheets, calendar, Google reader, … Sérieux, j’adore tous les services que Google offre. Je n’ai plus besoin de trainer une clé USB à l’école, je n’ai qu’à me logguer sur un ordi et tout faire mes travaux et tout prévoir la-dessus. Ma seule peur est que tout devient payant dans un futur lointain. Ça me ferait royalement chier!

En attendant, je l’utilise à fond la caisse!

0

  

After looking at this page’s layout

and playing with the browser’s size for a while, I just realized one thing: the wildest, fluid, scalable layout for my content on a website is now under my reach! I need to test it, but the things I could design and do with a scalable, easy to use layout…

i’m drooling… it’s my geeky attitude going out.