0

Entre le passé et le présent, les Révolutions Iraniennes

  

Observation de la dernière semaine passée: le mouvement Web dont fait partie ce que l’on appelle la Révolution Verte, ou les protestations et le mouvement de manifestations que vivent les Iraniens suite à l’élection présidentielle et de la réelection de Ahmadinejad. Il est intéressant de voir comment un mouvement international de solidarité face à ces événements peut s’être développé en un si cours laps de temps: mouvement Twitter (avatars verts, changements de localisation des usagers pour protéger les twitteurs Iraniens, propres hashtags #iranelection…), Facebook, propre canal vidéo Youtube…un véritable vent de marée s’est formé sur le Net pour propager les nouvelles citoyennes, et ainsi montrer que malgré le blocage gouvernemental des médias du pays, les Iraniens usent de la créativité et des nouvelles technologies pour communiquer avec la scène international, et montrer ce qu’ils considèrent avoir été des élections volés/truqués. C’est toujours fascinant (mais déprimant) de voir à quel point la violence peut escalader rapidement entre les forces policières et le peuple. Disons qu’après avoir vu ce vidéo (ATTENTION, extrêmement graphique et violent :( ), j’en ressort complètement estomaquée et impuissante. Impuissante de pouvoir aider à cesser ces violences, de pouvoir aider à amener ne serait-ce qu’un peu de support à ces gens si loin de moi…

Mais toujours est-il que je suis toujours impressionée de voir des événements historiques de la sorte. àŠtre en train d’étudier la Révolution Iranienne de 1979 et voir celle-ci arriver, c’est toujours fascinant. Le mouvement de masse, l’usage des médias, ce qu’il va rester comme écrits sur ces événements que nous vivons au jour le jour; l’expression du désespoir des citoyens, mais aussi de leur courage à tenir tête à leur propre gouvernement, moi ça me fascine. Le cà´té d’historienne en moi en profite pour noter tout ce qu’elle observe, ressent, comprend, pour pouvoir ainsi en garder une trace dans son carnet de note et revoir comment, dans 20, 30, 50 ans, la société analysera ces événements.

Toujours est-il que j’espère vraiment que les choses n’escaladeront point vers pire!

Leave a Reply