0

Passé renversé

  

Elle lui prend la main. Un petit serrement, la chaleur de sa main sur la sienne. Comme si elle essayait de lui transmettre un message subtilement, sans mot.

Il n’y a pas si longtemps qu’un fossé les séparait. Un grand, un immense fossé. Les rà´les étaient inversés, elles étaient l’opposée de ce qu’elles étaient maintenant. Et maintenant…un renversement. Total. “Comme quoi la vie pouvait surprendre encore”, se dit la plus jeune.

Elle enleva sa main de la sienne, continua à déguster son déjeuner.  Il y avait longtemps qu’elle n’avait pas mangé aussi bien. Il y avait longtemps qu’elle n’avait pas mangé, point. Et la présence en face d’elle lui avait dit d’essayer ce déjeuner, que c’était le bon pour lui remettre un peu d’énergie dans ce corps si fatiguée… “Des bananes, ça redonne le sourire, c’est bon contre la dépression”.

Tant de drames entre les deux femmes:  tant de déception chez la plus jeune, tant de regret chez la plus vieille. Mais aujourd’hui, elles étaient là , devant un déjeuner au restaurant, à juste être là  pour l’autre.  C’était ce que la plus jeune avait de besoin le plus. C’était la seule chose que la plus vieille pouvait donner. Sa présence était la chose la plus importante en ce moment, et elle était là  après tant d’années à ne pas y être…

“Allez, manges!”, dit la plus vieille. Elle était mère poule, et voulait s’assurer que la plus jeune mange: elle était rendue si maigre, elle n’était plus que l’ombre d’elle-même…La plus vieille voulait s’assurer que l’autre reprenne de l’éclat, de sa vigueur et de son énergie d’antan. Il était difficile pour elle de voir la jeunesse pétilante s’assombrir devant ses yeux, s’auto-détruisant à petit feu. Elle qui savait comment noir une âme pouvait devenir dans la vie, elle ne voulait pas que ça se reproduise devant ses yeux.

Et la plus jeune de lui dire un simple “merci d’être là  pour moi”. Elle qui n’a su l’être auparavant pour la plus jeune, sa plus jeune, c’était comme un pardon à ses oreilles. Sa simple présence à ce moment dans la vie de la plus jeune semblait effacer toutes les erreurs du passé. Elles pouvaient repartir sur du neuf.

Et la plus jeune de rajouter, les larmes aux yeux, “Merci, Maman, d’être là  pour moi quand ça va vraiment pas…”

Leave a Reply