5

Hitler n’est pas un être humain, noooonnnnn mà´sieur!

  

Parce que des théories de la sorte me font toujours rire, je partage avec vous cette théorie sur Hitler qui expliquerait pourquoi il était un Démon! Un Monstre sanguinaire, une bête sauvage, un non-humain…Il n’avait qu’une couille.

Come on! La théorie la plus loufoque que j’ai entendu sur le gars.

Mais calisse, pouvez-vous bien m’expliquer pourquoi on cherche tant à vouloir démoniser l’être humain de la sorte, à ne pas vouloir le reconnaà®tre comme un être humain; un être ultra-mauvais, manipulateur, noir, sombre, mais un humain tout de même! C’est comme si on tentait d’exorciser les noirceurs de l’âme humaine hors de notre conscience, de cacher l’existence de cette noirceur en nous, de cette possibilité vers la cruauté, le pouvoir, la corruption…

Ça m’écoeure qu’on démonise tant certains personnages de l’histoire, qu’on les catégorise hors de l’espèce humaine en les étiquetant de toutes sortes de noms, de conditions. Et dire que ce gars-là  était quand même bien apprécié par une partie des gens dans les années 1930. Du jour au lendemain, pouf! C’est le fils du Diable, c’est l’AntéChrist!

On joue tellement à l’autruche, on risque de s’en aller vers le même phénomène dans les prochaines années. À vouloir flatter dans le sens du poil les gens au pouvoir, on se ferme les yeux sur certaines dégueulasseries qu’ils peuvent faire. Et là , ensuite, après qu’ils ont été au pouvoir, fassent leur merde et tuer plein de monde pour xyz raisons, on les démonisera.

Et lorsque cela arrivera – encore! – je serai tellement aux premières loges, avec mon bol de popcorn, à applaudir l’imbécilité humaine! <sarcasm>Tsé, parce qu’avoir une couille, ça amène évidemment une guerre mondiale :P </sarcasm>

0

Me semble qu’on est dà» pour du changement…

  

Parce que je suis en manque de changement ces temps-ci, mes cheveux sont retournées à un blond-dégradé-roux-vers-les-pointes, le temps que je me décide sur une nouvelle couleur. Des idées quelqu’un?

Sinon, sur une autre note, je prévois aller voter par anticipation demain soir, après le boulot et le gym. Mon choix est décidé depuis longtemps, même si je sais que ce parti ne rentrera jamais (quoique je croise les doigts!)…de toute façon, je préfère financer QS que de financer les trois grands autres partis qui ne me rejoingnent tellllllement pas!

Et vous, vous allez voter j’espère? Sinon, je réitère mes propos lors du dernier vote fédérale: pas le droit de chialage sans voter!

6

  

Une juste réflexion de mon amie Zazou: “est plate la cour des grands ces temps-ci”

Ça va justement pas remonter mon humeur et renforcir ma morosité, cette phrase-là …doit être le spleen du Temps des Fêtes qui m’affecte encore plus que d’habitude!

0

Ce week-end

  

Que la fin de semaine a passé trop vite :( Déjà  dimanche soir, je capote un peu…Me semble que j’ai courru tout le week-end. Finir des maquettes pour Kim et Aurélie, en parler autour d’un bon souper; en après-midi testing de jeux vidéos chez zeRedac-en-chef; écoute de Tout le monde en parle pour écouter une des figures populaires de la blogosphère québécoise; mettre le vidéo du testing dans mon ordi…Wooooooaaahhhh! Je sens que je vais avoir rapidement de besoin de vacances!

Par contre… j’ai un nouveau joujou! Un nouveau laptop, et quel laptop! Acer Aspire 8920, lecteur blu-ray/dvd/cd, 320 go disque dur, 4 go de ram, carte vidéo de malade…Je l’adore! Je sens que je vais pouvoir mieux gérer mes travaux en vidéo et audio. Y’a même une webcam! J’ai hâte de tester toutes les capacités de mon joujou…

3

New York?

  

Mon ex-coloc m’offre, comme cadeau de noà«l, d’aller à New york avec elle et son fils le week-end du 19 au 21 décembre. J’hésite encore à dire oui…

Faudrait que je vois si je peux prendre mes derniers jours de vacances pour y aller.

Mais sinon, pour ceux qui y sont aller, vous me recommandez quoi? Bouffe, à voir, à expérimenter…C’est clair que j’apporterais mon laptop pour y faire mes posts, et aussi parler via webcam à Darling.

2

TNM – Le Retour, de Harold Pinter

  

Je suis sortie de la pièce dérangée, agacée, attaquée…cette vision de la femme anglaise, libérée, des années 60 dans la Grande-Bretagne…cette famille masculine dérangée, sans morale depuis la mort de la mère…
J’ai encore de la misère à mettre en mot tout ce qui m’est passé comme tourbillon d’émotions hier soir, en sortant de la pièce. La mise en scène, sombre, glauque, reflétait l’âme sinistre de cette famille dysfonctionnelle à merveille. Le talent des acteurs, incroyable, pour m’avoir gardée chambourlée et agressive jusqu’à  la dernière seconde…Je ne recommande pas la pièce à tout le monde, c’est certain, mais à ceux qui sont vraiment capable de toffer ces pièces de la Grande-Bretagne des années difficiles, de la classe moyenne ouvrière dérangée dans ses convictions et sa moralité cachée…Une pièce roffe. Une pièce dérangeante. Mais overall, j’ai réussi à l’aimer un peu.