5

Réflexion random…

  

Que fait-on quand on voit une personne mourir à petit feu?

5 Comments

  1. Opinion de Dom: On crisse du gaz, pour le voir mourir à Grand Feux!

    Opinion de Lorien: écoute la petite voix qui te dit quoi faire, en dessous des conventions sociales et des règles de la bienséance. Si cette petite voix te dit de passer du temps avec la personne, ben vas-y. Je suis certain que ça va lui faire plaisir, et le sentiment qui va rester après sera bon.

    Si la petite voix te dit que tu t’en câlisse royalement (ce qui est possible… du moins, c’est peut-être juste moi mais j’ai déjà  ressenti ça envers certaines personnes.), tu as alors le choix de jouer la carte de l’hypocrisie et y aller quand même. Ou alors tu t’écoutes et tu vas faire tes trucs. Personellement je pencherais vers l’option o๠tu t’écoutes si ça ne te tente vraiment pas, au dam des qu’en-dira-t-on.

  2. Pas que je me calisse de la personne, mais disons que je peux pas lui faire comprendre ce qu,est la vie en un seul coup! L’expérience de la vie, ça vient de par nos apprentissages personnels, par forcés!

  3. Si tu veux “smoother” les choses artificiellement (si je comprend bien), c’est jouer la carte de l’hypocrisie et ça amène théoriquement quatre effets. Un effet à cour terme et un effet à long terme pour chacun de vous deux. Pour expliquer, je prend un exemple tiré de l’excellent livre “Les racines du ciel” de Romain Gary.

    Il y a un mec que tout le monde déteste, appelons-le Uwe, et un autre qui, épris de pitié pour Uwe qui se retrouve toujours tout seul et pitoyable, décide de passer du temps avec lui. Appelons-le Lorien. (Je ne me souviens plus des noms des personnages, ça fait longtemps que je l’ai lu.) Lorien déteste Uwe autant que tout le monde, et sa haine ne fait qu’augmenter à chaque fois qu’il passe une soirée en sa compagnie, car Uwe est détestable. Mais Lorien ne laisse rien paraà®tre pour ne pas blesser Uwe, surtout maintenant qu’ils se tiennent ensemble depuis plusieurs années. Ce qui était au départ de la pitié et un simple geste pour adoucir les souffrances de Uwe est maintenant devenu une obligation chaque jour plus souffrante pour Lorien. Et vu que tout le monde voit que Uwe a un “ami”, plus personne n’a pitié de lui et les gens se permettent de lui cracher dessus deux fois plus sans se sentir mal.

    Donc. À cour terme ça adoucit les peines de Uwe, et ça réconforte la conscience de Lorien. Mais à long terme, les peines de Uwe ne sont pas tellement diminuées, et son seul réconfort est fragile car Lorien vas finir par se tanner. Et de son cà´té, Lorien se fait chier non seulement à être avec quelqu’un qu’il haà¯t, mais aussi de se voir coincé dans une situation o๠il est moralement indispensable.

    Donc. évidemment ta situation est différente, mais je me fais toujours un plaisir de pousser les choses à l’extrême pour augmenter le contraste et faire ressortir une résolution probante de la question. Une expérience de vie n’est jamais forcée par définition, c’est simplement quelque chose qu’un vit.

    Tu ne t’en fait pas pour les gens qui meurent à chaque seconde ailleurs sur terre, mais tu t’en fait pour tes proches. Si, pour cette personne qui meurt à petit feu tu ressens quelque chose, la question ne se pose même pas: Vas la voir et accompagne-la. Si tu ne ressens rien sinon de la pitié, mon avis est définitivement de foutre le camp de cette situation d’o๠rien de bon ne peut sortir.

    On dit que la fin justifie les moyens, et donc que si cette personne finit par mourir avec toi à ses cà´tés, peu importera si tu l’aimais ou pas tant que tu lui aura apporté du réconfort. Mais je ne suis pas daccord: car après il ne restera que toi, et ce ne seront plus que tes sentiment qui compteront. Si tu as été là  contre ton propre gré, tu n’en tirera rien de positif. Seulement un sentiment aigre sur le coeur.

Leave a Reply