Ma vision de ce que c’est d’être WebDesigner

J’ai retrouvé dans mes archives sur mon ordinateur un vieux texte que j’avais écrit du temps de ma participation dans ma boà®te, Fà¼zion 4. Je vous recopie ici mon texte. Je le trouve encore très bon et d’actualité sur ma vision de designer web (ce que je fais dans la vie, autre qu’étudier l’histoire!).

C’est par une belle journée grisâtre que je pense à écrire ce mot qui m’est demandé cette semaine. Un thé à la main (du bon thé de Ceylan!), de la zizique plein les tympans (Garbage, tellement bon pour relaxer) et mon ordinateur qui me tue les yeux à très petit feu (mon écran se fait vieux, il faudrait peut-être que je le change…), je me concentre sur un sujet auquel je pourrais intéresser mes nouveaux lecteurs.

àŠtre la designer Web d’une petite boà®te de communication peut être motivant ou totalement frustrant. Lorsque je consulte mes newsFeed de la semaine, soit je passe d’un stade de joie passagère à l’euphorie totale, soit d’interrogation à la frustration totale. Le domaine dans lequel j’ai jeté mon dévolu à la fin de mes études en multimédia (le design web) est un domaine qui est constamment en évolution, et tous les jours, on peut s’en rendre compte en surfant divers sites reliés au domaine, une nouvelle technique, un nouveau concept voit le jour. Ça devient un réel capharnaà¼m dans la tête, et sur le net aussi: il suffit d’aller sur divers forums pour se rendre compte que même parmi les designers et développeurs web, plusieurs camps se sont créés, et chacun défend son cà´té du mieux qu’il le peut. Comment survivre dans tout ce bordel? Comment réussir à rester au courant des faits, sans toutefois avoir des plumes qui vous poussent sur la tête et que vous vous mettez à danser la “macarena” sur des beat de Stef Carse tellement vous êtes perdu dans ce flot continuel de nouveautés?

Bien que j’aime beaucoup mettre en application ce que je lis, il faut savoir mettre un bémol et un stop. Lorsque vous êtes à la fin d’un projet auquel vous avez consacrez beaucoup d’heures et d’énergie, et que vous découvrez que finalement, le type de design que vous avez utilisé pour la mise en page du site (par exemple, vous avez mis un fond noir et les polices du texte sont de couleurs très pâles, pour contraster avec le design et le fond) est le type de design qui vient d’être démoli par de grands gourous du design web pour diverses raisons qui sont, somme toute, intelligentes et logiques. Vous qui suivez constamment les normes et tendances du web, vous vous mettez subitement à ventiler un peu, pris d’un léger vent de panique. “Que faire?’, pensez-vous, “Dois-je totalement refaire le design, ou prévoir un design plus pâle?”. Toutes sortes de questionnement vous passent à ce moment par la tête, et vous ne savez plus à quel saint vous vouer.

Dans des moments comme ceux-là , il faut juste savoir se déconnecter deux secondes et réfléchir. Et il faut aussi se souvenir d’une chose, toute simple: on n’a pas toute la vie! Il est clair que le respect des tendances web est ce qui différencie une boà®te d’une autre, et c’est ce qui fait qu’à  la fin, nous nous ramassons avec le contrat et non notre compétiteur. Mais parfois, il faut aussi savoir se questionner, raisonner. Des délais sont demandés et doivent être respecter; un processus de création et de production a été approuvé et il est clair que ça ne prend pas en contre le fait que du jour au lendemain, une nouvelle tendance ou norme sort et que l’on doit tout changer pour la respecter. Il faut savoir juger s’il est nécessaire ou non de procéder au changement, si ça en vaut la peine ou non. Le client veut un produit dans le temps qu’il demande, et souvent, il faut déjà  avoir réussit à le convaincre que le délai qu’il demandait pour son produit – bien souvent trop court ou totalement impensable! – doit être d’une certaine longueur qui est beaucoup plus longue qu’il ne pouvait se l’imaginer. Allez essayer d’expliquer au client le pourquoi il faudrait absolument délayer les dates limites de production du produit pour pouvoir intégrer cette nouvelle norme, cette nouvelle tendance, est une mission impossible, et de quoi donner une crise cardiaque à toute l’équipe de production, qui devra se retaper le boulot. Aussi, c’est le client qui, en fin de ligne, perd de l’argent et du temps à avoir son produit final. Il faut donc apprendre à réfléchir rapidement, à apprendre à peser le pour et le contre, et ensuite à prendre la décision qu’il faut selon la circonstance. Tant pis si votre design est fait avec un fond noir et une écriture pâle: l’important est que ça plaise au client, que notre design soit quand même agréable à regarder à l’oeil et que l’usager ne se perd pas dans le site.

Je ne dis pas absolument de rester avec nos vieilles méthodes, nos vieux concepts, et nos vieilles manières de faire notre travail, loin de là . Je suis pro innovation, et dans mon domaine, c’est quand même en s’adaptant aux nouveautés que l’on réussit à se perfectionner, à avoir plus de contrats et de clients satisfaits. Si nous n’avions pas accepter ces nouvelles innovations, nous serions encore à construire des sites web avec un design simple, des images en GIF animés qui tortureraient nos yeux et des cadres (frames) dans le code HTML de notre site…l’horreur pour moi la pauvre petite designer Web!

J’ai mon coeur qui veut s’arrêter de battre juste à penser à de vieux design de sites web… o.O

——————————————

Bon, pour clore en beauté, voici un site dont le design m’a grandement plut: Fornal Design

Pourquoi j’aime??? Les couleurs ensemble (un beau vert vif avec un bleu électrique, des tons de gris bien alliés ensemble…), les petites animations, simples et efficaces, la petitesse du site (quelques pages, 4-5 au maximum). Bref, à vous la critique maintenant.

Pourquoi vous aimez, pourquoi vous n’aimez pas???