Cette folie Facebook…

Petite réflexion rapide sur des trucs que j’ai vu et entendu hier soir chez les parents de Darling.

C’était la folie Facebook, on dirait. Mon mec qui n’en avait pas (ça a fait scandale!), l’étonnement de plusieurs de voir qui avait un facebook ou non, et des ajouts à nos comptes…Vraiment, pour moi qui connait ce site depuis déjà  deux ans minimum, ça me fait drà´le de voir toute cette folie de loin. Les francophones découvrent Facebook, et quand ils m’en parlent, je me dois de leur répondre “C’est tellllllllllllllllement 2005!” avec mon petit air de snobisme multimédienne que j’ai appris à parfaire avec les années. Parce que c’est justement si loin dans ma tête, cette folie du réseautage sociale online.

Pour moi, c’est comme si je me retrouvais au secondaire présentement. Découvrir qu’il y a pleins de monde dont vous vous foutez de revoir et discuter avec, autant que lors de vos jeunes années d’adolescence attardée, c’est assez comique. J’avoue par contre que le fait de reparler à des vieilles amies du secondaire, dont je suis vraiment heureuse de pouvoir reparler avec, est une plaisante expérience. Sinon, bah, je vois ce site là  comme une parfaite perte de temps et de déconcentration (non vraiment, l’application des zombies et des vampires me fait rire!), et l’application de TopFriends pour voir votre ‘popularité’ parmi vos amis me donne une trop grande impression d’un retour à l’adolescence dont j’ai vraiment détesté mon expérience.

Par contre, c’est excellent pour rejoindre les gens pour les événements et les party. Ça, c’est plus rapide que par courriel ou par téléphone. Mais au moins, je peux accepter mes ‘amis’ sur ce réseau. Et parfois, faire des retrouvailles vraiment intéressantes!!!