Questionnement existentiel…

Devons-nous prendre les opportunités qui nous passent lorsqu’elles se présentent, sans arrière pensée et sans remors, ou devons-nous nous plier à ces valeurs morales que la société nous inflige et dicte dès notre plus tendre enfance???
Devons-nous nous soumettre à nos émotions, ou plutà´t à notre raison? Et si notre raison nous abandonne, accablée par l’intensité des émotions, devons-nous quand même nous soumettre ou tout laissez passer, simplement car le moral l’exige?
Que faire lorsque divisée en deux? Pleurer sur son sort ou se soumettre à nos désirs intenses?